Scolarisation des filles en primaire et au collège

Contexte

En dépit des efforts menés par les autorités, aller à l’école quand on est une fille au Niger relève encore d’un véritable parcours du combattant. En 2010, le taux de scolarisation des filles était de 67,3% et le taux d’alphabétisation d’à peine 15,1% pour les femmes contre 42,9% pour les hommes. En matière de taux d’achèvement du cycle primaire, l’écart entre filles et garçons se creuse également, notamment en milieu rural. Entre autres facteurs explicatifs de cet état de fait figure le phénomène du mariage précoce . De plus, le pays, dont la croissance économique insuffisante reste très volatile, souffre toujours d’un manque d’infrastructures et d’équipements.

Principales Activités

Aide et Action a donc choisi de mettre en place un projet pour soutenir et garantir la scolarisation de près de 500 filles issues de milieu rural, réparties dans 50 écoles primaires et collèges de 6 communes dans les régions de Maradi et de Zinder. L’association travaille également  sur son plaidoyer en faveur de l’éducation des filles, elle sensibilise ainsi davantage les communautés et cherche à promouvoir l’éducation au détriment du mariage précoce. Afin de faciliter l’éducation des filles, celles qui vivent de manière isolée peuvent recevoir des bourses et kits scolaires. Elles sont également suivies par de tutrices et peuvent être placées dans des familles d’accueil qui reçoivent chacune un appui financier. L’UNICEF est partenaire d’Aide et Action sur ce projet.  

Partenaires

UNICEF

Lieu du projet / Régions de Maradi et de Zinder, Niger,
Région / Afrique, Niger
Domaine / Femmes et filles
Durée / 2012 - 2018
Le projet concerne / près de 500 filles et familles par an
Chef de projet / Aboubacar Maman
Faire connaître ce projet