Enseigner aux jeunes et moins jeunes

Contexte

Le Népal sort à peine d’une décennie de conflits. La plus grande majorités des jeunes qui n’ont connu que la violence sont traumatisés et n’ont pour la plupart jamais étudié. Aujourd’hui, à peine la moitié des enfants en âge d’être scolarisés à l’école primaire le sont. Les taux de scolarisation diminuent encore en fonction des diverses castes de la société et ce en dépit des efforts du gouvernement pour accroitre la scolarisation des enfants habituellement exclus de l’éducation (ceux victimes des conflits, du travail forcé, des castes marginalisées, en situation de handicap ou vivant dans des zones rurales) par la mise en place de bourses d’études. Par ailleurs, le niveau d’apprentissage pour celles et ceux qui vont à l’école reste médiocre, puisque le taux de litérattie des enfants de 6 à 14 ans ayant fréquenté l’école atteint à peine 76%. Rares sont ceux qui poursuivent leurs études au-delà du collège. Résultat : près de 75% des jeunes de 15 ans sont sur le marché du travail. Ils ne sont généralement pas qualifiés et n’ont que rarement l’opportunité d’apprendre à créer et gérer leurs propres entreprises. Beaucoup choisissent d’émigrer vers le Koweit, la Malaisie, la Corée du Sud ou Hong Kong dans l’espoir d’améliorer leurs revenus. Ils en reviennent généralement rapidement, après quelques mois passés à travailler et à être exploités sur les chantiers de construction. Les filles sont particulièrement menacées et victimes de trafic.

Principales activités

Aide et Action Népal a installé son bureau à Kathmandu pour améliorer l’éducation des jeunes enfants et adolescents. Elle intervient dans les deux principales villes Baglung et Saptari, où vit la caste des Dalits, les intouchables, l’une des populations les plus pauvres et exclues du Népal. L’espérance de vie y est de 42 ans à peine, la moitié des enfants souffrent de malnutrition et seulement 18% vont à l’école. Notre association a donc mis en place dans les écoles primaires existantes le programme « Back to basics » qui permet aux enfants d’apprendre les bases de la lecture de l’écriture et de mathématiques. Cette amélioration passe par une révision des programmes, la formation des enseignants, la création de matériel pédagogique et la sensibilisation des enfants et de leurs familles à l’importance de l’éducation. Parallèlement, notre association a développé dans la région une offre de formation professionnelle, devant permettre à plus de 1200 jeunes de trouver un emploi. Deux centres Ilead proposant des formations professionnelles aux jeunes exclus de l’éducation âgés entre 18 et 25 ans ont ainsi vu le jour dans les villes de Baglung et de Rajbiraj. Ils proposent des cursus en esthétique, électricité, tourisme….

Partenaires

Aasaman

Lieu du projet / Baglung, Rajbiraj et Saptari, Népal,
Région / Asie du sud est, Népal
Domaine / Accès et qualité de l’Education, Jeunes et adultes
Durée / 2012 - 2018
Le projet concerne / plus de 6 000 enfants et 12 000 jeunes
Chef de projet / Sujan Neupane
Faire connaître ce projet