Des solutions adaptées pour l’éducation et le développement des communautés

Contexte

Malgré la hausse notable des taux de scolarisation et d’alphabétisation au Cambodge au cours des 10 dernières années, une partie de la société cambodgienne n’a toujours pas accès à une éducation de qualité. Les familles rurales les plus pauvres sont toujours marginalisées, et le faible niveau d’instruction des parents se traduit pour les enfants par de nombreux redoublements et échecs scolaires. Sans un niveau éducatif suffisant, peu d’enfants ont l’opportunité de mettre un terme au cercle vicieux de la pauvreté extrême. Parallèlement le faible niveau de connaissances de la population prive bon nombre d’entre eux de toute autonomie et toute capacité à jouer un rôle dans le développement de la société. Dans les communes où Aide et Action intervient, les conseils municipaux évaluent qu’entre 30 et 50% des adultes sont analphabètes.

Le projet

Même si améliorer l’éducation de la population est une nécessité et l’une des priorités du gouvernement, les autorités locales peinent à la faire progresser du fait du manque de moyens. D’où la volonté d’Aide et Action et de ses partenaires locaux de mettre en place des stratégies éducatives ciblées à destination des populations les plus défavorisées. L’association propose notamment d’accroître le rôle des Centres d’Education pour Tous, des outils communautaires devant faciliter l’accès de tous à une éducation de qualité, que l’association a contribué à développer depuis 2002.

L’association développe également des cours, formations et dispositifs adaptés aux besoins et contraintes de chaque communauté. Ainsi elle met aussi bien en place des cours d’alphabétisation pour adultes, des cours de rattrapage pour les enfants, des campagnes de sensibilisation culturelle et sociale, des systèmes de micro-crédits pour améliorer les revenus des familles ou encore des sessions d’éducation parentale. Ces séances d’information sont dispensées une fois par mois par des animateurs formés par Aide et Action. Elles sont données à 15 ou 20 parents et divisées en 20 leçons portant sur des thèmes essentiels comme l’alimentation, l’hygiène, l’environnement, les relations affectives entre parents et enfants, les responsabilités parentales et la compréhension du comportement des enfants.

« Je vois bien que les parents ont changé leurs comportements. Beaucoup d’entre eux étaient habitués à frapper leurs enfants pour les punir. Désormais ils savent que la violence n’est jamais une solution. Ils sont également plus attentifs à l’hygiène et à l’eau propre, ils boivent de l’eau bouillie ou filtrée. En outre, les parents ne demandent plus à leurs enfants de travailler dans les champs mais ils les envoient à l’école publique », explique l’une des animatrices du projet Saran VORNG.

Partenaire(s) opérationnel(s)

Bernex,Conseil Provincial de Kratie, Conseil Provincial de Prey Veng, Soutien à l’Initiative Privée pour la Reconstruction

Lieu du projet / Provinces de Prey Veng et de Kratie, Cambodge,
Région / Asie du sud est, Cambodge
Domaine / Accès et qualité de l’Education
Durée / 2011 - 2019
Le projet concerne / plus de 4 000 adultes et près de 1 000 enfants et adolescents
Chef de projet / Samphors VORN
Faire connaître ce projet