librairie mobile

Découvrez Ngim, mère de deux enfants et bibliothécaire mobile pour Aide et Action

Publié dans Actualités

Crédit photo : © Annelies Mertens/AEA

Un tricycle motorisé, une collection de livres et la détermination d’une femme peuvent suffire à transformer la vie de nombreux enfants ! C’est ce que prouve le témoignage de Ngim, bibliothécaire mobile bénévole pour Aide et Action au Cambodge dans la province de Kandal.

« Je m’appelle Ngim Douk, j’ai 39 ans et j’ai 2 filles. Je suis bibliothécaire au sein du projet bibliothèques mobiles d’Aide et Action depuis un an maintenant. Auparavant, j’étais bénévole pour notre centre de santé communautaire. J’ai beaucoup aidé sur le plan de la nutrition parce que j’en connais beaucoup à ce sujet. Puis, Mme Sok, la responsable communautaire pour les femmes, m’a demandé si je serais intéressée pour devenir bibliothécaire. En principe, il faut avoir terminé le lycée pour occuper cette fonction, ce qui n’était pas mon cas. Mais j’étais tellement intéressée et motivée quej’ai réussi à décrocher le poste !

Tout est question d’éducation

Je me déplace avec ma bibliothèque mobile dans le district de Saa Ang (province de Kandal), visitant divers villages et écoles, 5 jours par semaine, du lundi au vendredi. Je travaille de 7h à 11h et de 13h à 16h. Mes conditions de travail difficiles, ne sont pas toujours faciles car il faut beaucoup voyager, malgré la chaleur et les mauvaises routes. 

Je voulais devenir bibliothécaire mobile avec Aide et Action car je comprends bien l’importance de l’éducation. Éduquer nos enfants est le moyen le plus important d’aider notre société à progresser. L’aspect le plus gratifiant de ce rôle est que je peux fournir des livres à des enfants qui n’auraient autrement rien à lire, rien pour mettre en pratique leurs compétences en lecture, rien pour acquérir davantage de connaissances.

Des avantages multiples

Sur le plan personnel, c’est très bien aussi, parce que je peux approfondir mes connaissances sur de nombreuses choses grâce aux livres et je peux aussi apprendre à mes enfants à lire. Je sensibilise également d’autres parents auprès de moi pour qu’ils encouragent leurs enfants à lire. J’espère que le projet de bibliothèque mobile pourra être étendu à d’autres endroits du Cambodge afin que davantage de personnes puissent profiter de ses avantages. » 

Le projet bibliothèques mobiles est développé au Cambodge par Aide et Action depuis 2018. Le concept est simple : si les enfants vivant dans des zones reculées n’ont pas accès à la lecture, alors c’est à la lecture de se rapprocher d’eux. Pour cela, nous avons aménagé des tuk-tuk (tricycles motorisés) en petites bibliothèques. Cette solution innovante, gérées par des bénévoles dévoués des communautés, permet de donner accès à des livres et à du matériel éducatif aux enfants qui en sont privés.

En 2018, Aide et Action a mis en place 6 bibliothèques mobiles, desservant 12 villages par jour, soit entre 50 et 60 villages par semaine, en fonction des conditions météorologiques et de l’état des routes. À chaque arrêt, nous accueillons entre 20 et 40 personnes, principalement des enfants mais aussi des adultes. En 2019, nous étendons ce projet à 12 bibliothèques mobiles fonctionnant quotidiennement, touchant 108 villages des provinces de Kep, Kandal, Ratanakiri, Kampong Thom et Kampot.