« Je pensais que je n’aurais plus jamais la chance d’étudier »

Publié dans Actualités,Projets

Sarita a 11 ans, elle vit dans le district de Bettiah, au nord-est de l’Inde. Comme beaucoup de petites filles indiennes, elle était destinée à un avenir misérable fait de corvées et de dépendance. Heureusement, Aide et Action est intervenue auprès de sa famille et a réussi à la ramener sur le chemin de l’école. Aujourd’hui, elle peut rêver à nouveau.

Quand j’étais petite, j’allais à l’école. Mais un jour, alors que j’étais en CM 1, mes parents ont décidé qu’il était temps que j’arrête les études. Comme ma tante venait de mourir, ils m’ont envoyé vivre chez mon oncle, à 55 kilomètres de chez moi.

Là bas, je devais prendre soin de ses enfants et m’occuper des tâches ménagères. Je n’aimais vraiment pas vivre chez lui, je me sentais seule et je pleurais souvent. Mais c’était ce que ma mère avait décidé, alors je ne disais rien. Je pensais que je n’aurais plus jamais la chance d’étudier. Souvent, les petites filles dans ma situation sont mariées jeunes pour régler les problèmes d’argent.

Heureusement, après quelques temps, j’ai appris que mes parents avaient changé d’avis. Grâce à Aide et Action, ils se sont rendu compte que leur décision de me retirer de l’école était une erreur qui risquait de me gâcher la vie. Avec mon oncle, ils ont été sensibilisés à l’importance de l’éducation et m’ont laissée rentrer chez moi !

Désormais, j’ai recommencé à suivre les cours. Mes parents ont promis qu’ils ne m’enverraient plus vivre ailleurs et qu’ils feraient tout pour que je poursuive mes études. J’adore aller à l’école, je peux lire et m’amuser avec mes amies. Le repas du midi est très bon et les professeurs sont gentils avec nous, ils nous apprennent beaucoup de choses.

Aujourd’hui, je rêve de devenir officier de police !