Urgence en Inde : Inondations à Assam

Concept

Apporter une aide d’urgence – alimentaire, médicale et sanitaire – aux populations affectées par les inondations à Mohuramukh, district de Golaghat de l’État d’Assam, en Inde.

Contexte

Au Nord-Est de l’Inde, des pluies diluviennes se sont abattues sur l’État d’Assam au mois de Juillet 2016. Elles ont touché 21 districts, causé au moins 34 morts  et 1,6 million de déplacés.  La violence du déluge a entraîné le débordement du fleuve Brahmapoutre, causant des  inondations dévastatrices qui ont engendré des pertes humaines et des dégâts matériels considérables.

À l’heure actuelle, les conditions de survie des indiens sont menacées par la destruction des récoltes, l’impraticabilité des routes et chemins de fer, ou encore l’endommagement des systèmes d’assainissement et des hôpitaux. Sans intervention rapide, le risque d’épidémies est alors de premier ordre dans cette zone économiquement fragile.

Présente dans l’État d’Assam depuis 2009, Aide et Action intervient dans 22 villages et soutient 29 écoles de la région affectées par les inondations, où étudient plus de 1 450 enfants. Une première étude a été menée par nos équipes, permettant d’évaluer les besoins en secours et réhabilitation. L’association a donc élaboré un projet d’urgence qui prévoit l’appui aux populations pour un retour à l’école des plus jeunes.

 

École du village de Nikori Bortol. Sans intervention rapide, ce sont 60 enfants, dont 16 sont parrainés par AEA, qui seront privés de leur éducation.
École du village de Nikori Bortol. Sans intervention rapide, ce sont 60 enfants, dont 16 sont parrainés par AEA, qui seront privés de leur éducation. ©Aide et Action Asie du Sud

Le projet

Les autorités gouvernementales ont mis en place 272 camps humanitaires et 52 centres de distributions d’urgence. En revanche, elles ont seulement distribué l’équivalent d’une semaine d’aide alimentaire mi-juillet 2016, sans intention d’en fournir davantage. De même, aucune autre ONG n’a prévu d’intervenir sur le terrain. Notre évaluation de la situation rencontrée par les populations nous a permis d’identifier quatre besoins prioritaires et impératifs :

  • offrir un appui sanitaire, en hygiène et en eau potable aux villages les plus affectés ;
  • assurer la fourniture de bâches pour les foyers naufragés, qui suite à la rupture des voies de communication se sont temporairement réfugiés le long des digues et des routes ;
  • approvisionner les adultes et enfants des abris temporaires et camps humanitaires en nourriture d’urgence, afin d’assurer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle ;
  • équiper les populations en soins de santé, notamment les enfants, les femmes, les jeunes filles et les personnes âgées. La mise en place de camps médicaux communautaires doit être planifiée de toute urgence.

Dans l’immédiat, Aide et Action se doit donc d’assurer de bonnes conditions d’hygiène ainsi que de la nourriture aux sinistrés. Ainsi, notre projet d’urgence prévoit la distribution de :

  • 1717 kits d’hygiène (savon, détergent, tablettes de chlore pour garantir une eau potable, serviettes sanitaires, bougies, allumettes, etc.) ;
  • 1717 packs de nourriture d’urgence (biscuits nutritionnels, sucre, sel, riz, gram vert, etc.) ;
  • matériel pour nettoyer les écoles inondées (phényle, javel, savon, balais-brosse, etc.) ;
  • 2 camps sanitaires pour diagnostiquer et soigner les populations, notamment les femmes, les enfants et les personnes âgées.

Ces besoins sont les plus urgents pour assister les habitants touchés par la catastrophe.

 

Je fais un don

Lieu du projet / Mohuramukh, District de Goghalat, État d'Assam, Inde,
Région / Asie du sud, Inde
Domaine / Urgence et Post-Urgence
Durée / 2016 -
Le projet concerne / 21 500 personnes victimes des inondations, dont 9 000 enfants.
Chef de projet / Dipjyoti Sundaray
Faire connaître ce projet