Naître, apprendre, s’épanouir dans la famille

Contexte

Le gouvernement du Mali s’est depuis 1998 engagé à accorder une attention soutenue au développement de la petite enfance. Le Ministère de la Santé a notamment mis l’accent sur la diffusion de messages ayant trait à la santé de l’enfant. Ceux-ci sont destinés à faire prendre conscience aux familles de la nécessité de satisfaire aux besoins du jeune enfant (santé, nutrition, VIH/Sida, hygiène, éducation, protection, éveil) afin de lui donner un bon départ dans la vie et de lui assurer une bonne préparation pour l’école. Ce programme fait la promotion des droits de l’enfant et a pour objectifs  d’augmenter le taux de préscolarisation des enfants, de préparer l’enfant pour l’école au sein des familles et d’améliorer les taux d’accès et de maintien aux deux premières années de l’enseignement fondamental. Cependant, si l’importance de la prise en charge des enfants dès leur plus jeune âge a bien été reconnue, rares sont encore les parents à mettre en œuvre les bonnes pratiques. Par ailleurs, malgré les efforts consentis, le taux national de scolarisation des enfants de 3 à 6 ans est compris entre 5% et 6%, essentiellement à Bamako. Le développement de la petite enfance au Mali se trouve donc confronté à plusieurs difficultés en termes d’accès, de qualité et de gestion. Les récents troubles politiques et conflits n’ont bien sûr pas facilité les choses. 

Principales activités

Face à ces difficultés, Aide et Action a choisi en 2013 de travailler avec les familles afin de répondre aux enjeux du développement de l’enfance. Notre association a mené une étude auprès d’une soixantaine de familles de Bamako pour identifier les attentes des familles en matière d’éducation des enfants et les pratiques de prise en charge des enfants de 0 à 3 ans. Il est apparu que si les parents souhaitaient voir leurs enfants apprendre rapidement, ils ne leur donnaient pas forcément les moyens de le faire. Par manque de ressources mais surtout par manque de connaissances des pré-requis nécessaires à l’apprentissage et au développement des enfants. Aide et Action propose des séances de sensibilisation et d’information aux parents notamment sur des questions sanitaires et sur l’importance de leur rôle dans le développement du langage. Des tuteurs sont formés par les équipes Aide et Action pour prendre en charge les enfants, leur transmettre les bases de l’apprentissage, notamment dans les familles non-lettrées. 

Lieu du projet / Bamako, Mali,
Région / Afrique, Mali
Domaine / Petite Enfance
Durée / 2013 - 2016
Le projet concerne / plus de 350 enfants entre 3 et 7 ans
Chef de projet / Sandrine Tembely
Faire connaître ce projet