Des lieux de vie sûrs et sains pour les enfants migrants en Inde

Concept

Assurer la prise en charge la petite enfance et favoriser l’accès à l’éducation des enfants en contexte de migration.

Contexte

En Inde, environ 15 millions d’enfants migrants sont invisibles aux yeux du gouvernement, et privés de leurs droits civiques. Dans ce pays, les enfants ne sont pas autorisés à fréquenter une autre école que celle de leur État d’origine. Aussi, en contexte de migration saisonnière, ces enfants n’ont pas accès aux écoles locales une fois arrivés dans leur nouvelle destination. Par ailleurs, ils sont confrontés aux difficultés d’intégration et à la barrière de la langue. 

Ces enfants suivent les 50 millions d’Indiens qui se déplacent des campagnes vers les grandes villes pour le travail saisonnier. Ils travaillent dans des secteurs peu contrôlés comme les briqueteries ou les carrières. Les familles vivent dans des abris construits sur le lieu de travail, avec des matériaux trouvés sur place, dans des conditions extrêmement précaires et dangereuses (pollution, absence d’eau potable, d’électricité). Et les enfants sont mis à contribution : environ 40% travaillent sur les chantiers. Selon l’UNESCO, 80% des enfants migrants ne vont pas à l’école, et 90% n’ont jamais fréquenté aucun centre préscolaire. Ils sont privés de tout soins de santé. Or, la privation d’éducation et l’absence de prise en charge sanitaire dans les premières années de vie peut avoir des conséquences irréversibles chez les jeunes enfants (retard de croissance, du développement émotionnel, cognitif, etc.).

Le projet

En 2014, Aide et Action a créé des centres dédiés aux enfants âgés de 0 à 8 ans : les Child Care Learning Centres (CCLCs). Dans ces centres, les enfants trouvent de la protection, des soins adaptés à leur âge et leur niveau de développement, une alimentation saine et une stimulation indispensable à leur développement cognitif et psychologique. En parallèle, Aide et Action encourage les écoles voisines des chantiers à accepter les enfants migrants en âge d’aller à l’école (7 à 14 ans). Elle encourage les femmes enceintes et allaitantes à consulter les services médicaux locaux. Enfin, l’ONG s’attache à travailler avec les propriétaires des chantiers, les différentes directions administratives et autorités locales afin que soient élaborées avec eux des solutions durables pour les travailleurs migrants.

Principales activités :

  • mettre en place et renforcer 65 Child Care Learning Centres (CCLCs) dans les quatre villes d’intervention (Bhopal, Bhubaneswar, Chennai et Hyderabad) ;
  • promouvoir et assurer la mise à niveau, puis la scolarisation des jeunes migrants ;
  • surveiller la qualité de l’éducation dispensée aux jeunes migrants et leur développement ;
  • améliorer les conditions de vie sur les sites ;
  • faciliter l’accès des migrants aux services publics de nutrition, de santé et d’éducation ;
  • encourager les propriétaires de sites à mener et répliquer sur leurs chantiers ce type de programme en faveur de l’enfance.

Aide et Action entreprendra aussi un travail d’influence afin que les politiques gouvernementales en faveur des migrants reconnaissent les Child Care Learning Center et que le droit et l’accès aux services de base soient reconnus pour les migrants.

Partenaire(s) opérationnel(s)

Bernard Van Leer Foundation

Lieu du projet / Inde : Bhubaneswar, Bhopal, Hyderabad et Chennai,
Région / Asie du sud, Inde
Domaine / Migration
Durée / 2014 - 2018
Le projet concerne / plus de 10 000 enfants migrants et leur famille.
Chef de projet / Jyoti Prakash
Faire connaître ce projet

La vidéo du projet