Pour une école amie des filles

Concept

Gouvernance locale participative de l’éducation et projet d’école en Guinée.

Contexte

Depuis quelques années, le déroulement de l’année scolaire en Guinée est soumis à de nombreux aléas économiques et politiques. Cela s’ajoute à une situation éducative déjà très difficile caractérisée par un fort taux d’abandon scolaire, notamment chez les filles, de mauvaises conditions d’enseignements et d’apprentissages, des ressources budgétaires trop faibles.

Le projet

Présente en Guinée depuis 1992, Aide et Action s’est d’abord concentrée sur l’amélioration des conditions d’enseignements et d’apprentissage en sensibilisant les adultes à l’importance de l’éducation, en construisant des écoles et en formant des enseignants. Notre association s’est progressivement consacrée aux difficultés d’accès à l’éducation que rencontrent les jeunes filles en Guinée. Un état des lieux de la situation des filles à l’école a été réalisé dans 4 préfectures de Guinée (Boké, Dubréka, Coyah, Doffa) pour identifier les principaux problèmes. Quatre campagnes de sensibilisation ont immédiatement été lancées auprès de 50 écoles, 150 enseignants ont été formés à l’approche « scolarisation des enfants et genres » et 50 gouvernements d’enfants ont été mis en place dans chaque école avec pour principale mission de faire respecter l’égalité fille-garçon.
Dans les 4 communes concernées, plus de 340 enseignants ont été formés aux techniques d’enseignement de la lecture, du calcul et initiés à la pédagogie active. Des bourses ont été offertes aux 249 filles les plus performantes des 4 préfectures couvertes par le projet. Des cours de rattrapage ont été dispensés par les femmes enseignantes au profit des filles en situation difficile dont elles assument le tutorat. Selon les partenaires, le projet a fortement contribué à renforcer les relations entre les mères de famille et l’école.
Dans les prochains mois, le programme s’attèlera à la construction de l’école de Dabiss constituée de trois classes équipées en mobilier, avec une aire de jeux et des blocs latrine dont un dédié aux filles. Les membres du comité de pilotage ont demandé que l’école soit en mesure d’accueillir les nouveaux élèves à la rentrée prochaine en octobre 2014.

Partenaire(s) opérationnel(s)

Délégation scolaire de l’enseignement élémentaire

Lieu du projet / Boké, Doffa, Dubréka, Coyah, Guinée,
Région / Afrique, Guinée
Domaine / Femmes et filles
Durée / 2008 - 2017
Le projet concerne / 5 000 élèves dont 2 650 filles, 150 enseignants, 4 100 parents d'élèves et 30 élus locaux.
Chef de projet / Moctar Diallo
Faire connaître ce projet