Apprendre aux femmes, changer la société

Concept

Contribuer à l’autonomisation des femmes dans les provinces de la Sissili et du Ziro (région centre ouest) au Burkina Faso.

Contexte

Au Burkina Faso, l’analphabétisme des femmes, la pauvreté féminine en milieu rural et le non ou faible accès des femmes aux facteurs de production est un frein à leur autonomisation. Pour y remédier, la politique nationale sur le genre vise à la mise en oeuvre d’une «société débarrassée de toutes formes d’inégalités et d’iniquités de genre et qui assure à l’ensemble de ses citoyens et citoyennes les sécurités essentielles pour leur épanouissement social, culturel, politique et économique».

Le projet

Ce projet doit contribuer à réduire les barrières et lever les contraintes à l’émancipation économique et sociale des femmes. En outre, il s’agit d’augmenter d’au moins 50% le nombre de femmes alphabétisées dans chacun des cinq groupements bénéficiaires ;  de contribuer à améliorer les revenus des femmes menant des activités génératrices de revenus (AGR) au sein des cinq groupements ;  de renforcer les capacités organisationnelles de cinq groupements en vue de l’autonomisation et la pérennisation de leurs centres d’alphabétisation.

Le projet vise également à faire la promotion des femmes, en corrigeant les inégalités qui ont été créées par les pesanteurs sociales.

Principales activités :

  • Diagnostic organisationnel
  • Construction et équipement de centres d’alphabétisation
  • Acquisition de matériel informatique et bureautique
  • Alphabétisation des femmes
  • Appui au développement de l’environnement lettré
  • Sensibilisation et formation à entrepreneuriat rural et à l’éco-citoyenneté

Résultats attendus :

  • 150 femmes issues des cinq groupements sont alphabétisées et disposent des compétences instrumentales ;
  • 150 femmes adoptent de bonnes pratiques en matière de santé, d’hygiène et réinvestissent les acquis dans leurs activités quotidiennes ;
  • 90 femmes disposent des compétences techniques spécifiques liées à leurs activités ;
  • 150 femmes des cinq groupements disposent des compétences en entrepreneuriat et en gestion de leurs activités économiques ;
  • Les femmes formées et porteuses d’AGR accèdent au micro crédit ;
  • Les capacités organisationnelles (leadership, bonne gouvernance,..) des cinq groupements se sont améliorées ;
  • Les groupements disposent d’un modèle efficace d’autonomisation et de pérennisation de leurs centres d’alphabétisation.

Partenaire(s)

Fondation L’Occitane, Fédération NUNUNA

Lieu du projet / Burkina Faso : Provinces de Ziro et Sissili,
Région / Afrique, Burkina Faso
Domaine / Femmes et filles, Jeunes et adultes
Durée / 2015 - 2018
Le projet concerne / 150 femmes vulnérables
Chef de projet / Rosine TRAORÉ
Faire connaître ce projet