Alphabétisation et autonomisation des femmes

Contexte

Le Burkina Faso reste l’un des pays où le taux de scolarisation est le plus faible du monde. Conscient de cette situation, en 2007, le pays s’est lancé dans une grande refonte de son système éducatif avec notamment la mise en place de la gratuité de l’éducation au primaire et de la réduction des coûts du secondaire.
Mais de nombreuses disparités subsistent, à la fois entre milieu urbain et rural et entre hommes et femmes. Ainsi, le taux d’alphabétisation des femmes atteint péniblement 20% sur l’ensemble du pays, et seulement 10,8% en milieu rural.
C’est pourquoi Aide et Action, qui intervient dans le pays depuis 2001, a mis en place un projet visant à l’émancipation sociale et économique des femmes de milieu rural grâce au levier de l’éducation.

Le projet

Le projet vise à offrir une éducation de qualité à 210 femmes dans la commune rurale de Koundougou du Burkina Faso et de parvenir à rendre ces femmes autonomes économiquement. Pour y parvenir, le projet s’appuie sur trois piliers : l’alphabétisation, la micro-finance et le maraîchage.
Comme la terre est considérée comme un bien familial au Burkina Faso et que, traditionnellement, les femmes sont exclues de la propriété foncière, il s’agit de combattre cette discrimination en aidant ces dernières à créer de micro-entreprises agricoles.
Il faut bien sûr les former dans de nombreux domaines, depuis l’apprentissage de la langue et des termes techniques jusqu’à la gestion d’une entreprise, en passant par le fonctionnement d’un micro-crédit.
Sur trois ans que dure le projet, 15 centres d’alphabétisation et 4 bibliothèques devraient être construits. Plus de 150 animateurs-(trices) de centres devraient également être recruté(e)s et des dizaines d’ouvrages éducatifs créés ou traduits dans les langues locales pour permettre la diffusion de savoirs dans les domaines de la santé, de la protection de l’environnement ou de l’hygiène. Pour la pérennité du projet, des activités génératrices de revenus (via les micro-entreprises directement gérées par les femmes) seront développées.

Partenaire(s) opérationnel(s)

Association pour la Promotion de l’Education Non Formelle (APENF), SOS Sahel, Association Inter Instituts Ensemble et Avec (AsIEnA)

 

Lieu du projet / Koundougou, Burkina Faso,
Région / Afrique, Burkina Faso
Domaine / Femmes et filles
Durée / 2013 - 2016
Le projet concerne / 210 femmes et plus de 17 000 personnes de manière indirecte
Chef de projet / Damase ZOURE
Faire connaître ce projet