Alphabétisation et autonomie économique des femmes en milieu rural

Concept

Autonomisation et leadership des femmes dans les zones rurales de Chine.

Contexte

Avec le développement économique du pays, les inégalités se creusent entre la campagne et la ville. Les hommes quittent leurs villages pour rejoindre les grandes zones urbaines, plus riches en opportunité d’emplois. Les femmes restent alors seules à la maison, où elles assument la gestion du foyer et s’occupent des enfants comme des plus âgés. Mais pour entretenir leur famille, elles doivent être capable de générer des revenus. Une responsabilité d’autant plus difficile qu’elles sont aussi les grandes laissées pour compte de l’éducation : en 2010, les femmes représentent 74% des analphabètes de Chine.
Dans ce contexte, la mise en place de programmes d’alphabétisation, de formation au micro-entrepreneuriat et de sensibilisation à la question du genre est essentielle : à la fois pour leur permettre d’affronter les nouveaux défis de l’exode rural, mais aussi pour améliorer leurs conditions de vie et leur autonomie.

Le projet

Zones d'intervention
Zones d’intervention du projet

Le projet débute en 2008. Il est mis en oeuvre dans quatre provinces de Chine : Guizhou (sud-ouest), Gansu, Ningxia (nord-ouest), et Sichuan (centre-ouest). À son démarrage, le projet se concentre sur la mise en place de classes d’alphabétisation dans différents comtés des provinces. Grâce à la formation d’enseignants et à la production de matériels pédagogiques adaptés, près de 200 femmes apprennent chaque année à lire et à écrire. Elles reçoivent également des formations sur les risques rencontrés en milieu rural (comme les nouvelles maladies), et des notions relatives au soin des jeunes enfants, à la nutrition et à la sécurité alimentaire.

Principales activités :

À partir de 2012, le projet s’adapte à une demande plus spécifique des populations. Grâce à l’amélioration sensible de l’alphabétisme, l’accent est porté sur le plaidoyer et l’autonomisation économique et sociale des femmes, en particulier leur capacité à s’adapter aux mutations. C’est pourquoi jusqu’à fin 2016, plusieurs formations pour développer des activités génératrices de revenus leur sont proposées :

  • d’une part, des ateliers consacrés au tissage de bambou et à la couture, pour leur faciliter le travail à domicile ;
  • d’autre part, les centres d’apprentissages pour femmes vulnérables (deux ayant déjà ouvert en 2015 dans le Sichuan) dispensent aussi des formations sur des thèmes aussi variés que le tourisme rural, l’hôtellerie, la pâtisserie, la photographie, l’informatique, les questions de genre ainsi que divers cours dédiés à l’entrepreneuriat. Outre le développement d’un réseau d’entraide locale entre femmes, chaque centre a vocation à former au moins 300 femmes vers l’autonomisation économique, parmi lesquelles 30 travailleuses sociales de communautés.

Dans le même temps, Aide et Action appuie également les associations communautaires locales, afin qu’elles puissent poursuivre le plaidoyer relatif à l’importance de l’éducation des femmes, à la fois auprès des autorités gouvernementales et des communautés.

Partenaire(s) opérationnel(s)

Cultural Development Center for Rural Women

Lieu du projet / Chine, provinces de Sichuan, Gansu, Ningxia,Guizhou,
Région / Asie du sud est, Chine
Domaine / Femmes et filles
Durée / 2008 - 2017
Le projet concerne / au moins 2 400 femmes à faible niveau d'éducation, 100 enseignants bénévoles et 30 associations communautaires
Chef de projet / Xuemei ZHANG
Faire connaître ce projet