Les enfants, 1ères victimes de la violence chez eux ou à l’école


  • 1 adolescent est tué par des violences toutes les 7 minutes dans le monde
  • 300 millions d’enfants de 2 à 4 ans sont victimes d’agressions psychologiques et/ou de punitions physiques. Ils sont violentés au sein même de leur foyer, de la part des personnes qui s’occupent d’eux.
  • Près de 6 enfants sur 10, de 12 mois à peine, dans 30 pays disposant de données sur le sujet, sont régulièrement victimes de discipline violente. Pour près d’1 quart des enfants de cet âge, la punition consiste à se faire secouer et près d’un sur dix est giflé ou frappé au visage, à la tête ou aux oreilles.

Ces chiffres alarmants montrent à quel point les enfants sont toujours les principales victimes de violences aujourd’hui, révèle un nouveau rapport de l’UNICEF. A l’adolescence, cette violence devient le plus souvent sexuelle. 15 millions d’adolescentes environ de 15 à 19 ans subissent des rapports ou autres actes sexuels forcés au cours de leur vie. Mais 99% d’entre elles ne reçoivent pas l’aide de professionnels.

Une violence en hausse

Aux États-Unis, les garçons noirs non hispaniques de 10 à 19 ans ont presque 19 fois plus de risques d’être assassinés que les garçons blancs non hispaniques du même âge. Le rapport établit qu’un adolescent noir non hispanique aux États-Unis avait autant de risques en 2015 d’être assassiné qu’un adolescent sud-soudanais de perdre la vie dans des violences collectives dans son pays déchiré par la guerre.

Enfin, l’Amérique latine et les Caraïbes sont les deux seules régions où le taux d’homicide parmi les adolescents a augmenté (à elles deux, ces 2 régions enregistrent près de 50% de la totalité des homicides d’adolescents).

L’école n’est pas épargnée

L’école que l’on rêverait refuge et protectrice n’échappe malheureusement pas à la violence sociétale. La moitié (732 millions) des enfants en âge d’être scolarisés vit dans un pays où les châtiments corporels à l’école ne sont pas totalement interdits. Par ailleurs, le rapport souligne le nombre croissant de fusillades au sein d’établissements scolaire. Les trois quarts des fusillades enregistrées dans des écoles au cours des 25 dernières années se sont d’ailleurs produites aux États-Unis.

  • Pour accéder aux principaux constats du rapport : cliquer ici
  • Pour de plus amples informations sur le Partenariat mondial pour mettre fin à la violence envers les enfants : www.end-violence.org/